YANNICK VEGNADUZZO

Directrice de l’école d’esthétique privée Esther Mario

En 2016, ESTHER MARIO a fêté ses 60 ans. Fondée en 1956 par Maryse ADDA, l’école a été reprise en 2006 par Yannick Vegnaduzzo dont le parcours prestigieux dans le Monde de la Beauté n’est un secret pour personne. Son créneau, son credo :

la formation et le sourire. Passionnée mais rigoureuse, Yannick Vegnaduzzo a à cœur de porter ses élèves vers une réussite certaine, vers une reconversion, vers des débouchés qui ne seront pas que des promesses. Itinéraire d’une femme engagée.

5 Questions

Votre petit-déjeuner idéal ? Un breakfast salé, à l’anglaise.

Votre resto préféré à Toulouse ? Le Cénacle

Le métier que vous rêviez de faire ? J’ai toujours rêvé de travailler dans l’enseignement et l’esthétique.

La femme que vous admirez le plus ? Grace Kelly.

Un Dimanche avec Yannick Vegnaduzzo ? Jogging ou musculation le matin et déjeuner entre amis, promenade ou film et une immanquable visite à ma mère, Esther, bientôt centenaire !

Dès l’âge de 12 ans, l’esthétique est une évidence pour Yannick Ve- gnaduzzo. À 19 ans, elle ouvre son premier Institut avenue Jean-

Rieux. Deux autres s’ensuivront et en 1998, naît le premier Institut innovant Esther Ma- rio, rue Ozenne. En 2006, Yannick Vegna- duzzo fait le pari audacieux de reprendre la première École d’esthétique du Sud-Ouest de la France – l’École privée Maryse Adda – qui deviendra l’École d’esthétique Esther Mario.

Forte de son expérience de plus de trente ans dans les instituts de beauté qu’elle a elle- même créés et dirigés, Yannick Vegnaduzzo exerce son professionnalisme et son rela- tionnel, gagnant la confiance et le respect de marques prestigieuses, d’industries cosmé- tiques et de distributeurs. Tout ce travail de réseau lui permettra de placer ses élèves dans les entreprises, les instituts, les parfumeries, les centres de thalassothérapie, les spas. 100 élèves à l’École d’Esquirol, 340 à l’heure

actuelle dans celle de Saint-Agne, 30 salariés et des chiffres avoisinant les 100 % de réus- site en fonction des diplômes. En reprenant cette École et le flambeau de Maryse Adda, Yannick Vegnaduzzo a fait le choix d’inscrire son parcours dans les pas d’une pionnière et a clairement gagné son pari.

Elle raconte ses débuts dans un monde de l’entreprise réservé aux hommes et définit cette entrée en matière comme une lutte de chaque instant. Aujourd’hui, la réussite de l’École est bien la preuve que seules les com- pétences et l’acharnement doivent compter dans une telle aventure. Très proches de ses collaborateurs, Yannick sait ce qu’elle leur doit et s’appuie sur son équipe pédagogique. Quant à ses projets, Yannick nous parle d’un nouvel élan vers une dimension nationale avec l’entrée dans le groupe Sylvia Terrade en 2015. L’ouverture d’une nouvelle école Esther Mario à Lannemezan est prévue pour 2017 et très prochainement, on parle en off d’une ouverture surprise…