KAMEL CHIBLI

Vice-Président de la grande région en charge de l’Education, de la Jeunesse et des Sports

Originaire du Pays d’Olmes, région touchée par la désindustrialisation, Kamel Chibli est rapidement et logiquement passé de l’Associatif au Politique pour donner de nouvelles perspectives à la jeunesse.
Itinéraire d’un homme passionné, confiant, pour qui le sport est un véritable vecteur de solidarité et de fraternité…

5 Questions

Votre petit-déjeuner idéal ? Un verre de thé à la menthe accompagné de galettes marocaines au miel.

Votre resto préféré à Toulouse ? L’avant Marius.

Le métier que vous rêviez de faire ? Avocat.

L’homme que vous admirez le plus ? Nelson Mandela « Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où il y a le conflit, et donner l’espoir là où règne le désespoir ».

Un Dimanche avec Kamel Chibli ? Lavelanet au Café du Théâtre autour d’un bon café, on lit La Dépêche du Midi et on débriefe la semaine avec les amis. Puis déjeuner en famille le midi. L’après-midi, participation à des manifestations culturelles ou sportives sans oublier la pratique du foot en salle avec les amis le dimanche soir.

Ancien animateur et éducateur spécialisé, Kamel Chibli a œuvré pour l’association Oxy’jeunes afin de lutter contre la marginalisation des jeunes de Lavelanet en Ariège et mettre en place des actions en faveur du vivre ensemble.
Issu d’une famille ouvrière venue du Maroc dans les années 60, Kamel Chibli a grandi dans un quartier populaire et considère l’Education comme une arme imparable pour les jeunes en détresse, souvent « oubliés des politiques publiques ».
Proche de Ségolène Royal, Kamel CHIBLI fut également Conseiller du Président du Sénat (Jean-Pierre Bel) en charge de la jeunesse, des sports et de la vie associative. Depuis 2004, il est secrétaire national du Parti socialiste en charge du handicap et de la lutte contre l’exclusion, Kamel Chibli prend également à cœur sa mission de gestion des 340 lycées avec des dossiers essentiels comme l’opération Ordilib, la carte jeune ou l’harmonisation des aides pour les clubs de sport. Pour l’élu ariégeois, le sport est fédérateur car il s’articule autour de belles valeurs comme le respect de soi, de l’adversaire et des règles du jeu, la solidarité, l’esprit d’équipe, le goût de l’effort, le dépassement de soi… C’est pourquoi, Kamel Chibli considère le sport comme un vecteur d’insertion dans la société et « un véritable levier économique pour la région qu’il soit amateur ou d’élite, public ou privé ». En dynamisant la région par l’organisation d’événements sportifs, Kamel Chibli a à cœur d’en faire « une destination d’excellence ».
Volontaire, engagé et peut-être quelque peu utopiste, Kamel Chibli compte bien s’imposer en tant qu’Acteur sur le territoire et aller à la rencontre de ceux qui, comme lui, veulent vraiment changer les choses…