PATRICE CAGNASSO

PATRICE CAGNASSO – ARCHITECTE ASSOCIÉ À L’AGENCE AR-QUO

Nous avons rencontré Patrice Cagnasso, architecte de l’Agence Ar-Quo qui fête cette année ses 20 ans d’existence et de création. Il a conçu cette maison géométrique étonnante toute de noire vêtue qui se fond dans le végétal alentour.

Sur les coteaux proches de Toulouse, la « Maison noire » se compose de deux volumes simples, superposés et décalés.

Au rez-de-chaussée, les pièces de jour se déploient sous la lumière des ouvertures vers l’extérieur sur 150 m2. A l’étage, on peut trouver les pièces de nuit sur une surface de 110m2 avec 3 chambres, 2 salles de bain, une buanderie et un dressing.

Les deux blocs sont entièrement fermés côté nord, côté rue, et entièrement ouverts côté sud, c’est à dire côté vue : une manière de se préserver de l’ailleurs pour profiter des plaisirs de l’intimité familiale retrouvée.

Le rez-de-chaussée s’articule autour du centre spectaculaire de l’espace jour. Au milieu ne coule pas une rivière mais s’érige un patio, véritable poumon vert, avec ses palmiers dressés vers le ciel et son bassin. Un espace paisible, à l’abri du vent et des regards, pour lire ou méditer, une surprise de lumière et de fraîcheur que l’architecte a voulu littéralement « implanter » au cœur de l’espace à vivre et donc au cœur du projet « Maison Noire ».

Ce patio inattendu fait écho à l’Orient, un clin d’œil à Marrakech qui est la destination favorite des clients.

Avec 2 terrasses, un bel espace piscine et le patio central, les extérieurs prennent une place prééminente ici. Les ouvertures font le show avec notamment une grande baie vitrée de 14 mètres de long, sans poteaux, grâce au système de dalles alvéolaires, qui offre une vue panoramique incroyable sur l’espace pool et les coteaux. Une invitation à la contemplation qui se répète à l’étage pour le panorama offert par les chambres.

Les limites entre intérieur et extérieur semblent s’être effacées, levant vitres et rideaux pour relier deux espaces indissociables, deux manières de vivre différentes mais complémentaires.


Quelles étaient les contraintes pour ce projet ?

La topographie du site avec un sol compliqué, le genius loci du terrain, les accès, les vents et aussi la décision de créer d’emblée une grande maison car on savait qu’il serait techniquement très difficile de l’agrandir par la suite.

Une obsession pour les formes géométriques et le monochrome ? Est ce votre marque de fabrique, votre patte ?

Je suis adepte de la simplicité. J’aime les monochromes, les volumes simples, les matières brutes comme le béton, la terre cuite, le bois brut, l’acier. Mais sans gesticulation.

Quelles couleurs avez-vous privilégié ? Quelles ont été vos inspirations ?

Pierre Soulages évidemment ! Pour être tout à fait honnête, il y a eu initialement une hésitation entre le blanc et le noir. Le noir permettait de se fondre plus facilement dans le végétal, d’intégrer la maison dans le paysage, contrairement à ce que l’on pourrait croire …

Quelle était l’idée initiale au départ pour le client ? Et pour vous ?

Les clients accordaient une place prédominante à la lumière. Ils avaient envie de vivre dedans/dehors été comme hiver et surtout de ne pas avoir de vis à vis ! Pour vivre heureux vivons cachés. Hormis une cuisine spacieuse pour madame et un grand garage pour monsieur, je peux dire qu’ils m’ont laissé le champ libre : un grand carpe diem ! Leur mail de validation finissait simplement par « Bref, amusez-vous ! ». C’est donc ce que j’ai fait !


SI VOUS ÉTIEZ…

Un élément : l’eau
Une saison : l’été
Un sens : la vue
Une ville : Paris
Une matière : le béton
Un art : la photographie
Une odeur : le Ricard
Un bruit : la musique
Un hashtag : #workinprogress
Une citation : “Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie.” (Confucius)


www.ar-quo.fr

12 Rue Gabriel Péri, 31000 Toulouse

Téléphone : 05 62 47 64 90

Instagram : patrice_cagnasso