KATIA GAROUSTE

Propriétaire du Domaine Château Flotis

Avec son associée Cathy Ribes du Domaine du Roc, Katia Garrouste reprend en 2004 le Château Flotis, à Castelnau d’Estretefonds, un ancien domaine viticole de Fronton. Pour sublimer la Négrette, les deux vigneronnes se tournent progressivement vers l’agriculture biologique et placent leurs cuvées en tête des guides et de la presse gourmande en Midi-Pyrénées…

5 Questions

Votre petit-déjeuner idéal ? Jambon, fromage et thé noir amer.

Votre haut lieu du shopping dans la ville rose ? By Katy Nat, le concept store avec ses accessoires originaux.

Le métier que vous rêviez de faire ?Pilote de ligne et maraîchère.

La femme que vous admirez le plus ? Simone Weil.

Un Dimanche avec Katia Garouste ? Un petit tour au marché de Victor Hugo avec des huîtres et un bon vin blanc Chais Vincent. Une bonne sieste en suivant !

 

Issue du milieu agricole, ses parents étaient maraîchers.Katia Garrouste a embrassé le métier de vigneronne après des études de juriste et un BEP en viticulture-œnologie. Sa passion du vin et son dévouement aux cépages ? Ils semblent innés. Katia a toujours voulu travailler avec ses mains et son goût du vin a fait le reste !

Dans un monde résolument masculin, la vigneronne s’est toujours sentie légitime, à sa place : « Je suis un vigneron comme les autres, l’identité sexuelle n’a rien à faire ici ! C’est un milieu difficile et nous sommes solidaires. Et puis, ce n’est pas un univers si macho ! En tout cas, personnellement, je n’ai jamais souffert d’être une femme ! » Katia Garrouste est reconnue par ses pairs pour son engagement et sa constance : « Je ne suis pas une bordelaise dans un château qui regarde ses vignes de loin ! » dit-elle avec humour. Au bureau, dans les caves au moment des vendanges, sur les salons pour la commercialisation de ses vins, Katia Garrouste se bat pour que son domaine reste pérenne et viable et c’est un combat de tous les jours !

Elle nous parle avec tendresse de sa cuvée « Jeanne » (AOP Fronton dont l’étiquette a été dessinée par Jeanne Lacombe, une artiste toulousaine : « Ce vin est différent des autres, il est féminin, un 100 % Négrette très floral, printanier, délicat. C’est une histoire de copines ! Mes autres vins sont plus robustes, plus virils ! » La suite pour le Château Flotis ? Continuer,
progresser, se battre…