Carole Delga

Présidente de la nouvelle région

Première femme à la tête de la grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (5,7 millions d’habitants) depuis le 13 décembre 2015, la socialiste Carole Delga se veut la « présidente de toutes et de tous ». Une carrière édifiante à tout juste 44 ans, une ascension fulgurante et un exemple de réussite au féminin à un poste clé.

5 Questions

Votre petit-déjeuner idéal ? Un grand bol de chocolat chaud et un croissant.

Votre haut lieu du shopping dans la ville rose ? Le centre-ville en général et autour de la Place Saint-Georges, en particulier.

Le métier que vous rêviez de faire ? Médecin.

La femme que vous admirez le plus ? Ma grand-mère.

Un Dimanche avec Carole Delga ? Quand je suis libre, c’est jogging le matin, puis je cuisine un bon repas, et dans l’après-midi une promenade dans la nature.

Avec comme figures tutélaires deux femmes (sa mère et sa grand-mère) Carole Delga considère qu’être une femme en politique peut se révéler un « atout ». Pour elle, le fait de toujours devoir asseoir sa légitimité donne envie de se dépasser. Issue d’un milieu très modeste, Carole Delga s’est engagée très tôt et a fait très jeune le choix du service public. Son envie de faire acte dans la vie politique est venue ensuite.

Présidente de la Nouvelle Région depuis décembre 2015, Carole Delga veut s’efforcer de gouverner d’une manière différente afin de restaurer la confiance des citoyens envers la classe politique : « Nous devons renouveler nos pratiques et je tiens, au sein de cette région, à initier une nouvelle façon de faire de la politique, avec l’esprit de responsabilité chevillé au corps.

Pour la Région, Carole Delga est prête à tous les sacrifices. Fière de ce patrimoine naturel, de son agriculture de qualité, de ses filières d’excellence avec l’aéronautique et la santé, Carole Delga croit en cette « région innovante, tournée vers l’avenir ». Ses projets pour la Région ? « S’appuyer sur ses atouts existants et sur la dernière réforme des collectivités qui nous donne plus de poids dans des secteurs clés, pour créer et développer des emplois, la rendre encore plus attractive et en faire une région verte. Ce sont des défis formidables et je suis pleinement déterminée à les relever ». On ne peut qu’avoir envie de la croire et de la voir relever la gageure…

Photo : LRPM/L.BEZIAT