STÉPHANE DELIGNY

Architecte Diplômé par le Gouvernement

Architecte, Artiste peintre, Vigneron et aussi un peu Poète ! Stéphane Deligny pense le paysage comme un corps et l’architecture comme un programme qui prend en compte différents paramètres : des personnes, une vie, des désirs, et surtout un lieu. Il veut mettre en résonance
ces éléments. Visitons avec lui cette étonnante maison sur les hauteurs de Saint-Girons.  

Une maison secondaire pour un couple qui aime recevoir et aspire à s’y installer à terme, un havre de paix, lumineux, ancré dans la montagne. Le terrain se trouve sur les hauteurs de Saint-Girons, face
à un sublime panorama de montagne. L’ambition du projet était de faire corps avec ce paysage puissant, d’y trouver ses marques et sa place sans le dénaturer. Pour l’architecte, il s’agit de « vivre le lieu véritablement, d’être dans le lieu… » Le PLAISIR est placé comme axe cardinal du projet. Stéphane Deligny évoque « le plaisir de l’extérieur à l’intérieur, de la lumière, de l’usage,  dans une lisibilité certaine de la construction ».

Cette maison a deux facettes :

L’une d’arrivée, en surplombant la maison. La bâtisse se niche dans la colline, les ancrages sont forts. On est dans la discrétion, les toitures enherbées laissent les habitants au calme et la nature en paix. Le projet se veut « discret mais heureux », explique l’architecte, « c’est une question de dosage pour être dans une certaine harmonie avec CE lieu… et ne pas trop le chahuter… »

L’autre facette de la maison est singulière. On est en « balcon sur le vide », le paysage nous aspire comme pour un départ en chute libre. Ici, l’intervention de l’homme s’inscrit dans la précarité, le provisoire, on est dans la

jouissance, le plaisir, sur le point de partir à la découverte de quelque chose de grand, seul !

Une fois la porte d’entrée ouverte, on perçoit le volume principal de vie de la maison qui flotte sur ce pâturage. On est dans une légèreté, aspiré par la vallée magnifique qui livre sa beauté.

À l’intérieur de la maison, pas de fioriture mais une décoration d’une sobriété implacable. C’est simple. Presque rural. Spartiate. Une élégance qui se suffit à elle-même. Les pièces restent quasi vides pour que l’attention se concentre sur le panorama d’exception.

Le plaisir est placé comme axe cardinal du projet.

Photos : STÉPHANE DELIGNY